Supervision des SFD du Bénin, un Administrateur Provisoire installé à la tête du CFAD – Bénin

Dans la matinée du lundi 16 août 2021, l’Agence Nationale de Surveillance des SFD (ANSSFD) du Bénin a procédé à l’installation de l’Administrateur Provisoire à la tête du Centre pour la Formation et l’Appui au Développement à la base (CFAD-Bénin) conformément à l’arrêté N°2011/MEF/CAB/SGM/ANSSFD/DAR/SR/153/SGG 21 du Ministre d’Etat Chargé de l’Economie et des Finances en date du 29 juillet 2021, portant nomination de l’Administrateur Provisoire du SFD CFAD-Bénin. En effet au terme de l’article 1er de cette décision étatique signé du Ministre d’Etat Romuald WADAGNI, M. Aubin Houssou MAHOUTONDJI, Administrateur des Entreprises, est nommé Administrateur Provisoire (AP) de la CFAD, pour une durée de deux ans.

La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence des anciens élus, du personnel de l’institution, d’un auxiliaire de justice, de l’APSFD-Bénin, sous la présidence de M. Abou Bakary ISSIAKA, Directeur Général Adjoint de l’ANSSFD, représentant le Ministre d’Etat à l’occasion.

En début de la cérémonie l’Agence a rappelé les différents faits précédemment reprochés à l’institution depuis une dizaine d’année ainsi que les mesures graduelles prises par l’Autorité de Tutelle pour assister dans le temps le SFD. A l’arrivée, l’étape administration provisoire est apparue comme l’ultime, dans le souci de revoir cette institution au rang des SFD desservant les populations avec de bonnes performances.

Cet arrêté du Ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances a été salué aussi bien par les anciens élus que par le personnel qui ont promis leur soutien indéfectible à l’expert commis par l’Etat pour la réussite de sa mission de redressement. Comptant sur cet engagement, le nouvel AP a promis le sacrifice, la détermination et la disponibilité pour qu’au terme des deux années, que l’Etat revienne constater la mise en place des nouvelles instances dirigeantes et non pour l’installation d’un liquidateur.

A travers son Directeur, M. Ignace DOVI, l’APSFD-Bénin a invité les différents acteurs à taire les distensions et à unir les forces pour accompagner l’AP à la réussite du redressement.

Une nouvelle page s’ouvre dans la vie de ce SFD, ainsi que celle de l’APSFD. L’accompagnement de tout le secteur est à souhaiter pour un bon bilan à la fin de cette mesure prise par l’Etat pour le redressement de cette institution.