Renforcement des pratiques d’audit interne dans les SFD du Bénin : le Consortium Alafia et l’ANSSFD sensibilisent les acteurs du métier sur la déontologie et l’éthique en microfinance

Respect des normes déontologiques et d’éthique dans les pratiques d’exercice du métier d’auditeur interne dans les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) du Bénin, c’est l’objet de l’atelier de sensibilisation tenu ce jeudi 23 juillet 2020 au siège du Consortium Alafia. Il a réuni une cinquantaine d’acteurs du métier venant des différentes institutions. Il a été animé par le Directeur Général de l’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes Financiers Décentralisés du Bénin (ANSSFD), M. Louis BIAO avec l’assistance de M. Benoît DJOSSOU, Directeur de l’Agrément et la Réglementation.

Il est quasiment impossible de mener à une échelle des activités de microfinance sans l’appui d’un service d’audit interne. Cependant, l’efficacité d’un tel département est aussi tributaire d’un certain nombre d’éléments dont le respect des normes de déontologie et d’éthique. Et il est capital que des acteurs habiletés appuient de temps à autres ce corps de métier à la réussite de sa mission. Cela peut bien expliquer le profil particulier des communicateurs mobilisés à cet effet, malgré leur agenda reconnu couramment chargé.

Dans son mot de bienvenue M. Ignace C. DOVI, Directeur de l’APSFD-Bénin, a d’abord remercié les institutions qui ont compris l’enjeux en envoyant leur personnel concerné à l’atelier avant de préciser quelques fondamentaux attendus des auditeurs en terme d’éthique et de bonne pratique. Pour lui, ces idéaux que sont entre autre, la liberté dans la tête, l’objectivité, la quête de la valeur ajoutée pour les organisations devront faire l’objet d’amélioration continue dans le quotidien du travail de l’auditeur interne, toute chose qui justifie l’organisation de cette journée de recyclage, qui a aussi l’avantage de tenir compte des observations courantes des Autorités de Supervision.

Ainsi, au cours de cette journée, l’essentiel des rôles, responsabilités, attitudes et aptitudes attendus des auditeurs internes ont été rappelés, de même que les particularités liées au secteur de la microfinance. Des Conseils donnés à l’auditoire à cet effet par Louis BIAO, on peut retenir quatre (4) principes cardinaux qui gouvernent le travail d’un bon auditeur interne dans un SFD. Il s’agit de :

  • La liberté dans la tête ;
  • L’objectivité ;
  • L’Humilité ;
  • Et la Communication professionnelle et responsable.

L’atelier a été très interactif en termes d’échange, et les participants s’en sont sortis très outillés pour être dans les tous prochains jours, plus performants au service de leurs institutions respectives et du secteur.