Historique de création

Le Consortium Alafia, depuis sa création en 1997, a connu comme toute autre association des étapes d’évolution et de construction institutionnelle.

L’initiative réunissait au départ le Bénin et le Togo sous forme d’un cadre d’échanges et de partage d’informations sur la microfinance. Avec l’appui de l’ONG américaine Catholic Relief Services (CRS) au Bénin, 43 praticiens de microfinance des 2 pays ont amorcé un processus de concertation à partir de 1996. Ce cadre a permis aux institutions de faire le diagnostic du secteur de la microfinance autour de 3 principaux problèmes : (i) les problèmes institutionnels, (ii) l’inadéquation des interventions des bailleurs de fonds dans le secteur de la microfinance et (iii) l’insuffisance de synergie entre les praticiens de la microfinance. Au bout d’une année, la nécessité de créer un support institutionnel s’est révélée. Ainsi, le Consortium Alafia fut créé comme Réseau sous-régional pour le développement de la microfinance visant les objectifs suivants :

  promouvoir le transfert de savoir et de savoir-faire au bénéfice des structures membres à travers les échanges, les formations, les ateliers et autres moyens jugés nécessaires ;

  raffermir les relations entre les structures membres et aider à la promotion de l’intégration régionale ;

  faciliter un plus grand accès aux financements des initiatives de promotion de micro – entreprises ;

  jouer le rôle d’interface sur les plans financier, social et politique entre les structures de micro financement, l’Etat et les partenaires.

Ces objectifs initiaux ont par la suite évolué dans le temps au regard des orientations stratégiques dont l’Association s’est dotée.

En mars 2000, le réseau a connu une transformation institutionnelle pour devenir l’Association Nationale des Praticiens de la Microfinance du Bénin. Sur la période 2000 – 2004, l’Association a œuvré pour la transformation des praticiens de la microfinance en de véritables institutions de microfinance qui répondent aux normes de performance en leur offrant des services adaptés à leurs besoins, en contribuant à l’amélioration de l’environnement dans lequel ils évoluent avec les microentreprises et en jouant un rôle de plaidoyer au profit des institutions membres.

De 2004 à 2013, le Consortium Alafia, à l’instar du renforcement de sa capacité d’intervention et des relations de proximité avec les membres, a intensifié ses actions dans la défense des intérêts collectifs des institutions et la promotion du secteur, la professionnalisation et le développement des institutions pour un accroissement de leur impact sur la réduction de la pauvreté.

En janvier 2012, le Bénin a ratifié la loi portant réglementation des systèmes financiers décentralisés de l’UMOA qui a institué pour chaque Etat membre de l’Union une Association Professionnelle à laquelle tous les SFD doivent adhérer. Le Consortium Alafia, unique association nationale des SFD du Bénin devient ainsi l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Bénin (APSFD-Bénin) pour rester conforme à la loi qui a également définit les objectifs des Associations professionnelles.

L’APSFD-Bénin est dénommée Consortium Alafia. Cette dénomination qui signifie un regroupement de SFD pour la paix, la prospérité et le bonheur est un résumé de la raison d’être de l’APSFD-Bénin.