Cinq nouvelles Institutions de Micro Finance ont adhéré à l’APSFD-Bénin

Système Financier Décentralisé (SFD), c’est l’appellation consacrée par la Loi communautaire régissant l’activité de microfinance dans l’espace UMOA pour désigner les Institutions de Microfinance agréées. Cela, d’autant qu’en dépit des dispositions répressives de cette Loi, il existe parfois des initiatives de structure qui font de l’immixtion dans l’activité.

Après l’obtention de l’agrément, les systèmes financiers décentralisés devront dans un délai de trois mois adhérer à l’Association Professionnelle des SFD au plan national conforment à l’article 23 de la Loi.

En effet, l’adhésion à l’Association est une formalité légale qui amènent les SFD à s’engager au respect des textes de l’Association, notamment les statuts, le règlement intérieur, le code d’éthique et de déontologie ainsi que les règles de confraternité relatives aux bonnes pratiques entre membres d’une même profession.

Pour le contexte du Bénin, il faudra également adhérer aux valeurs partagées par les membres du Consortium Alafia, qu’il convient de rappeler : la Solidarité, la Performance, la Transparence et l’Innovation.

C’est désormais une étape franchie pour cinq nouveaux systèmes financiers décentralisés qui ont récemment obtenu, du Ministre de l’Economie et des Finances, le précieux sésame pour l’exercice de l’activité de microfinance. Il s’agit des SFD : Accès Finance SA, AgriFinance, ASF-Bénin, Bénin Microfinance SA et CAP Finances SA.

A la suite de leur dossier d’adhésion adressé au Conseil d’Administration du Consortium Alafia, l’organe dirigeante a attribué un numéro de membre à chacun de ces 5 SFD, lors sa délibération en date du jeudi 28 mai 2020. Dans la suite logique, ces nouveaux membres reçoivent dores et déjà, la notification signée du Président du Conseil d’Administration de l’Association.

Cette décision sera logiquement entérinée en août prochain par l’Assemblée Générale des membres. Mais en attendant, les populations et notamment les usagers des SFD peuvent se réjouir de l’augmentation des points de services et surtout de l’élargissement de la gamme des services de microfinance.